Le processus DEVA avance, suivi de près par transfair

Le processus DEVA avance, suivi de près par transfair ©VBS/DDPS
23.05.2017

Le développement de l'armée (DEVA) avance à grands pas. Ses effets sont de plus en plus fortement ressentis par les salariés de l'armée, le moment où son propre poste de travail sera déplacé ou supprimé approche. transfair suit le processus de près et échange régulièrement avec les responsables du personnel compétents.

Pendant longtemps, le DEVA ne représentait guère plus qu'un orage menaçant à l'horizon, aux yeux des collaborateurs de l'Armée suisse. Mais au fur et à mesure que ce projet d'envergure avance, les premiers effets sont directement perceptibles. La fermeture de son propre site ne représente plus seulement une partie d'un document de planification, mais elle est désormais imminente. Le déplacement de son propre emploi vers un autre site ou un autre secteur devient peu à peu une réalité.

Par conséquent, la tension monte. transfair en a conscience et suit ce processus de près. Depuis l'automne 2016, le comité de pilotage pour la réduction et la restructuration du personnel se réunit régulièrement. Dans ce cadre, transfair s'engage en faveur de ses membres. Par ailleurs, transfair échange régulièrement avec les responsables du personnel du DDPS, de l'Armée suisse ainsi qu'avec le chef de l'armée.

Avez-vous des questions relatives à votre situation ? Avez-vous besoin de soutien et d'assistance ? transfair vous informe volontiers sur vos possibilités et vos droits ; que ce soit de manière individuelle ou lors d'assemblées de section ou de branche.
Domaines
DDPS