L’assemblée de branche sous le signe des mesures d’austérité

L’assemblée de branche sous le signe des mesures d’austérité © transfair
28.10.2016

L’ordre du jour de l’assemblée d’automne de la branche Administration publique était chargé : outre des informations des offices fédéraux et du domaine des EPF, le développement de l’armée (DEVA), les finances fédérales et l’élection des délégués de PUBLICA étaient au cœur de l’échange.

L’assemblée de branche Administration publique a eu lieu le 5 octobre à la Maison de l’université. La discussion a porté sur une large palette de sujets. La prochaine élection des délégués de PUBLICA était un sujet important. Les participants à l’assemblée ont pu se faire une idée de l’avancement de la campagne et jeter un premier coup d’œil à la nouvelle rubrique « Elections AD PUBLICA » sur notre site internet.

Revendications salariales confirmées
Les informations relatives aux finances fédérales ont constitué un autre point fort de la rencontre. L’état des débats parlementaires sur le programme de stabilisation a été discuté, tout comme le budget 2017. Les deux comprennent des diminutions considérables en ce qui concerne les employés de la Confédération. Et ils contrastent avec l’extrapolation 2016 qui prévoit un excédent de 1.7 milliard de francs, au lieu d’un déficit. Dans ce contexte, l’assemblée de branche ne voit aucune nécessité de s’écarter des revendications salariales formulées au printemps et confirme la demande d’une augmentation générale des salaires.

DEVA est source d‘incertitudes
Le DEVA a également été longuement discuté. Le redéploiement de personnel et la suppression de postes prévus inquiètent les salariés du DDPS. Faute d’informations suffisantes, notamment. transfair va exiger des améliorations auprès des services compétents du DDPS.

Négociations à venir dans le domaine des EPF
En outre, l’assemblée a abordé divers autres projets dans différents offices fédéraux. Il a notamment été question de l’état des réorganisations chez Agroscope, du projet UNOS au SEM ou des négociations salariales à venir dans le domaine des EPF.