Domaine des EPF: un compromis salarial satisfaisant

Domaine des EPF: un compromis salarial satisfaisant © transfair
13.12.2019

Le 27 novembre 2019, Les syndicats ont rencontré le Conseil des EPF pour le deuxième tour des négociations salariales 2020 et ont obtenu un résultat satisfaisant : le personnel du domaine des EPF profitera d’une augmentation salariale générale de 1 pourcent, similaire à celle attribuée au personnel de la Confédération. transfair se réjouit que le renchérissement soit ainsi compensé et que les collaborateurs bénéficient d’une augmentation salariale réelle. Lors de la séance de négociations, le Conseil des EPF a informé les syndicats sur le regroupement à moyen terme de l’institut Fédéral Suisse des Sciences et Technologies de l’Eau (Eawag) et d’institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) au sein d’un nouvel institut.

Un résultat convenable
Le personnel bénéficiera d’une augmentation salariale générale en guise de compensation au renchérissement 2019 (évalué à 0,5 pourcent) ainsi qu’une augmentation réelle de 0,5 pourcent. Cette mesure salariale générale (en total 1 pourcent) est plus que méritée pour les employés du domaine des EPF. En effet, l’évolution salariale est à la traîne dans ce secteur. Cela fait des années que les mesures salariales générales de ce domaine sont inférieures à celles de l’économie privée. En outre, l’économie se porte bien. La croissance du PIB 2019 est évaluée à 0,8 pourcent (la croissance du PIB 2020 est estimée à 1,7 pourcent). Les primes de l’assurance maladie de base ont augmenté de 1,1 pourcent en 2019. Le résultat obtenu par les syndicats est donc convenable. Dans le cadre du nouveau système salarial, 1,2 pourcent de la somme salariale sont prévus, comme lors des années précédentes, pour des augmentations individuelles.
 
L’Eawag et le WSL regroupés au sein d’un nouvel institut
Dans le cadre de la séance de négociation du 27 novembre 2019, le Conseil des EPF a informé les syndicats sur sa décision stratégique fondamentale de repenser la structure du domaine des EPF. A moyen terme, l'Eawag et le WSL seront regroupés au sein d'un nouvel institut intitulé «Institut fédéral de recherche pour l'environnement et le développement durable SITES». SITES sera actif dans les domaines de l'environnement et du développement durable et se concentrera en particulier sur le climat et le changement environnemental, la biodiversité, l'utilisation et la gestion durables des ressources naturelles ainsi que sur les risques et dangers naturels.
 
SITES concrétisera l’association du WSL et de l'Eawag sous un même toit. Une gestion commune est prévue. transfair a pris bonne note que les sites et les lieux de travail des deux instituts de recherche que sont le WSL et l'Eawag seront conservés et qu’il ne s’agissait pas ici de mesures d’économie. Aucune suppression d’emploi n’est prévue dans le cadre de ce regroupement. transfair restera très attentif à ce processus et tiendra ses membres informés.  
Domaines
Corps des gardes-frontière