Défis 2016 de la branche Administration publique

Défis 2016 de la branche Administration publique © xcid/fotolia.com
25.02.2016

transfair est le soutien d'un nombre croissant de salariés de la branche Administration publique. En 2015, nous nous sommes encore développés, notre jeune base notamment a été renforcée par de nouveaux membres. En 2016, nous voulons continuer à convaincre les salariés de la force du partenaire transfair. transfair s'engage avec détermination pour que les programmes de stabilisation ne visent plus le personnel de la Confédération. Pour y parvenir, un partenariat social respectueux est important. Mais avec de nouvelles structures de branche, nous allons relever ce défi, et bien des autres.

Poursuivre le partenariat social qui a fait ses preuves
En octobre 2015, Eveline Widmer-Schlumpf a communiqué sa démission. Ensemble avec cette partenaire de négociation fiable, nous avons pu réaliser quelques bons résultats. Les attentes à l’égard du ministre des finances Ueli Maurer sont d’autant plus grandes. La situation est préoccupante : les adaptations des conditions d’engagement sont source d’inquiétude, et les mesures d’économies décidées pèsent lourd. Il est plus important que jamais de tenir compte des besoins des collaborateurs. transfair va s’engager pour ses membres, notamment en ce qui concerne l’évaluation du système salarial et l’adaptation du plan social. Un partenariat social respectueux, mené par des partenaires fiables et ouverts à la discussion, constitue la base pour de bons résultats.

Les programmes de stabilisation ne doivent plus se faire sur le dos des salariés
Il est prévu d’économiser un montant supplémentaire de 60 millions de francs sur le personnel. 500 à 700 postes seront ainsi victimes des coupes budgétaires. transfair exige une mise en œuvre socialement acceptable du programme de stabilisation. Il convient d’éviter les licenciements et, lorsque des mesures d’austérité sont réalisées, il faut également supprimer des tâches. Pour transfair, il est clair qu’il faut renoncer à d’autres mesures d’économies dans le domaine du personnel. Un des plus grands défis de 2016 consistera à en persuader la majorité du nouveau parlement, obsédée par les économies.

Nouvelle stratégie de branche et nouvelles structures de branche
Afin que transfair puisse continuer à concentrer ses forces sur les aspects essentiels de l’administration publique, il faut réviser la stratégie de branche. La nouvelle stratégie doit tenir compte de tous les aspects pertinents de l’administration fédérale et montre les objectifs que transfair veut atteindre. Le comité de branche mènera des discussions à l’automne 2016. La nouvelle stratégie doit être mise en œuvre dès 2017. Cette année, il faut également développer la structure de la branche, conformément aux besoins. Des groupes spécialisés, en contact direct avec leurs collègues de travail, seront mis sur pied. Ils permettront à transfair de tenir compte des besoins de ses membres de manière encore plus intense.