Défis 2015 de la branche Administration publique

Défis 2015 de la branche Administration publique ©Fotalia Robert Kneschke
22.01.2015

Voici les défis que nous allons relever en 2015 dans la branche Administration publique.

Collaborateurs externes dans l’administration fédérale

Dans une grande partie de l’administration fédérale, de nombreux collaborateurs travaillent sur mandat. Leur point commun : leur engagement n’est pas soumis aux mêmes conditions que celui des collaborateurs internes. Dans certains cas individuels, de tels mandats peuvent être judicieux – p.ex. l’engagement de spécialistes pour des projets temporaires – mais dans beaucoup d’autres cas, il s’agit seulement de faire disparaître des frais de personnel dans le budget.
Pour transfair, il est évident que de telles optimisations budgétaires ne doivent pas se faire aux dépens des salariés – qu’ils soient internes ou externes. Lorsqu’un engagement externe n’est pas clairement justifiable ni limité dans le temps, la Confédération doit directement engager ses collaborateurs – et leur offrir les mêmes conditions de travail qu’à ses collaborateurs internes.

CRT et autres attaques contre le crédit du personnel

Le message complémentaire du Conseil fédéral, relatif au programme de consolidation et de réexamen des tâches 2014 (CRT 2014) menaçait l’administration fédérale, comme une épée de Damoclès. La commission des finances du Conseil national a d’ores et déjà enterré ce message complémentaire. Mais il reste à voir si les démons suscités sont définitivement écartés. Car les demandes de réduction du crédit du personnel sont monnaie courante lors du débat sur le budget au parlement. C’est un signal de mépris vis-à-vis du travail fourni par les quelque 37‘000 salariés de l’administration fédérale.
transfair gardera un œil sur les débats au parlement afin de pouvoir contrer des mesures d’austérité et demandes de réduction guidées par des motivations idéologiques.

Développement du partenariat social

Au sein de l’administration fédérale, le partenariat social est établi. Les syndicats de l’administration fédérale et l’employeur se réunissent régulièrement et à différents niveaux, pour échanger sur des sujets relatifs aux ressources humaines et élaborer des solutions communes à la table de négociation. Mais il y a du potentiel d’amélioration – notamment en ce qui concerne le droit d’accès des syndicats aux salariés. Car afin de pouvoir défendre au mieux les intérêts des salariés, transfair doit pouvoir les contacter directement et facilement sur place. Un partenariat social appliqué reconnaît et permet cela. En 2015, transfair s’engagera pour une consolidation du partenariat social en ce sens.

Domaines
Administration publique