Davantage de congé paternité pour le personnel de la Confédération, grâce à transfair

Davantage de congé paternité pour le personnel de la Confédération, grâce à transfair ©Gaetan Bally (Keystone)
12.05.2021

Les conditions de travail de la Confédération font l’objet de quelques nouveautés. Fondamentalement, la nouvelle Ordonnance sur le personnel de la Confédération apporte de nombreux points positifs : grâce à la revendication de transfair, le congé paternité passe à 20 jours. Et il existera désormais un congé pour la prise en charge d’enfants malades. En outre, le travail à domicile sera indemnisé. En ce qui concerne les garanties salariales, transfair a pu éviter le pire. Le syndicat est satisfait des changements.

Le 1er janvier 2022, la Confédération mettra en œuvre une revendication de transfair : le congé paternité va doubler et passera de 10 à 20 jours. Les pères vont pouvoir consacrer davantage de temps à leur famille. transfair avait formulé cette demande lors des dernières négociations salariales avec le conseiller fédéral Ueli Maurer. Ainsi, la Confédération fait un pas important vers une meilleure conciliation entre travail et famille.

Extensions en matière de congé de prise en charge et de télétravail

Un congé élargi pour les aidants sera mis en œuvre le 1er juin 2021 déjà : les parents d’enfants souffrant de graves problèmes de santé auront à l’avenir droit à un congé de prise en charge d’une durée maximale de 14 semaines. La Confédération reconnaît ainsi l’importance du travail des proches aidants.
 
Différentes réglementations relatives au télétravail entreront également en vigueur le 1er juin 2021. Le Conseil fédéral facilite le travail mobile de son personnel. Notamment en ancrant le principe du travail mobile dans l’ordonnance. En outre, l’administration fédérale met l’infrastructure nécessaire à la disposition de ses collaborateurs et leur verse une indemnité pour les frais. Ce sont des éléments importants qui constituent un premier pas important pour transfair. Néanmoins, le syndicat est conscient que les débats sur la conception correcte du travail mobile au sein de la Confédération ne font que commencer. Par conséquent, transfair a demandé que les partenaires sociaux évaluent ensemble les mesures adoptées après un an et les adaptent si nécessaire.

Réduction inutile de la protection salariale

transfair s’était vivement opposé à la réduction de la garantie salariale pour les collaborateurs dès 55 ans. Les difficultés rencontrées par les employés plus âgés sur le marché du travail sont bien connues. La décision de réduire cette protection suscite l’incompréhension de transfair. Le Conseil fédéral appliquera cette mesure inconcevable à partir du 1er janvier 2022.
 
Petite consolation : transfair a réussi à obtenir que la garantie salariale ne soit pas réduite davantage et que les dispositions transitoires protègent les employés qui auront plus de 55 ans lors de l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation.
Domaines
Administration publique