Bonnes perspectives pour le personnel de la Confédération

Bonnes perspectives pour le personnel de la Confédération © gerlinde--photocase.com
20.11.2013

transfair s’engage avec succès en faveur du personnel de la Confédération : pour 2014, nous avons négocié une augmentation du salaire réel de 0.7 pourcent. Et les dispositions du droit du personnel se sont également améliorées. Les perspectives sont bonnes ! Mais ce qui nous occupera encore un certain temps, c’est notre engagement en faveur d’une meilleure conciliation entre travail et famille.

Accords salariaux

transfair a une nouvelle fois mené des négociations dures, mais justes, avec la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf. Avec un résultat positif : les salaires des collaborateurs de l’Administration fédérale augmenteront de manière générale de 0.7 pourcent pour 2014. Avec cette augmentation du salaire réel – le renchérissement se situera à la fin de l’année probablement à -0.1 pourcent -, la ministre des finances fait preuve de reconnaissance envers l’engagement quotidien de ses collaborateurs et s’avère être un employeur juste et socialement responsable.

La revendication de transfair d’un congé paternité non rémunéré d’un mois a retenu toute l’attention de la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf. transfair est convaincu qu’un tel congé paternité est essentiel pour la conciliation entre vie professionnelle et vie de famille et continuera à s’engager avec détermination pour l’amélioration de ce congé.

 

Changements positifs de l’ordonnance

transfair est également globalement satisfait de la « mini » révision de l’Ordonnance sur le personnel de la Confédération (OPers) décidée ce jour. Nous saluons particulièrement le fait que les familles recomposées bénéficieront également du droit au remboursement des coûts de l’accueil extrafamilial des enfants à partir de 2014. La durée de ce droit a également été revue : dorénavant, il est maintenu pendant 90 jours en cas de maladie, d’accident ou de chômage.

 

Une ombre au tableau

transfair salue cependant le fait que la Confédération permette aux parents de réduire leur taux d’activité de 20% lors de la naissance d’un enfant. Il aurait néanmoins été souhaitable de définir, outre le droit à la réduction, le droit à une réaugmentation ultérieure. En matière de conciliation entre vie professionnelle et vie de famille, il y a donc encore du potentiel de développement – transfair ne lâchera pas prise !

Domaines
Administration publique