Agroscope en mutation

Agroscope en mutation © Agroscope
28.06.2021

Agroscope se prépare à la mise en œuvre du projet d’avenir. Lors de la rencontre entre partenaires sociaux, transfair s’est renseigné sur l’avancement des travaux et sur leurs conséquences pour le personnel. Des solutions existent pour la première vague de déménagement, certaines étapes prennent du retard.

Le 10 juin 2021, transfair a abordé avec la responsable d’Agroscope, Eva Reinhard, la situation actuelle au sein d’Agroscope. L’état d’avancement des travaux pour le projet d’avenir de l’institut de recherche était au cœur des discussions. Du point de vue d’Agroscope, le projet est largement sur les rails. Seulement quatre groupes de recherche subiront des retards en ce qui concerne le déménagement.

N’abandonner personne

Dans le cadre de ce projet, transfair trouve surtout important que des solutions adéquates soient proposées aux salariés concernés par un déplacement de site. Les entretiens entre Agroscope et ces collaborateurs sont très avancés. Des solutions existent pour tous les salariés concernés par la première vague de déménagement en 2022.
 
Agroscope pourra tirer parti des économies réalisées grâce au projet sous la forme de gains de productivité. Les emplois supplémentaires ainsi financés constituent une évolution réjouissante. transfair salue cette possibilité qui peut aussi contribuer à trouver d’autres solutions pour des collaborateurs en place. L’objectif doit être de proposer une solution acceptable à tous les salariés concernés par un déplacement de site.
Domaines
Agroscope