Administration fédérale : Négociations salariales insatisfaisantes dans un contexte difficile

Administration fédérale : Négociations salariales insatisfaisantes dans un contexte difficile ©transfair
18.11.2014

Les salaires de l’Administration fédérale augmenteront de 0,2 pourcent l’an prochain. Malgré le contexte difficile – il était question de supprimer jusqu’à 2'400 postes dans le cadre du programme de consolidation et de réexamen des tâches CRT avant le début des négociations –, transfair est insatisfait du résultat des négociations.

transfair a obtenu un résultat peu satisfaisant aux négociations salariales achevées aujourd’hui avec la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf : les salaires des collaborateurs de l’Administration fédérale augmenteront de 0,2 pourcent l’an prochain. Cette augmentation des salaires permettra de compenser le renchérissement. Les partenaires sociaux se sont toutefois mis d’accord pour budgétiser à partir de l’année prochaine une marge de manœuvre plus grande pour les négociations salariales.


Les primes des assurances accidents non professionnels (ANP) ont également été abordées durant les négociations salariales. Les partenaires sociaux se sont mis d’accord sur l’augmentation de la part de l’employeur à 60 pourcent. Pour les salariés, cela viendra contrebalancer les adaptations sur les rentes transitoires, négociées vers le milieu de cette année. Les partenaires sociaux discuteront en outre l’année prochaine d’une extension de l’accueil extrafamilial pour les enfants.

Malgré le contexte difficile, et considérant que le message complémentaire du Conseil fédéral, relatif au programme de consolidation et de réexamen des tâches 2014 (CRT 2014) avec des économies de 300 millions sur le personnel était encore en suspens il y a peu, transfair est insatisfait de l’augmentation des salaires négociée. De ce fait, transfair conçoit ce maigre résultat explicitement comme une contribution des collaborateurs au CRT 2014.