AFD : transfair exige des réponses !

AFD : transfair exige des réponses ! © Eidg. Zollverwaltung
12.05.2021

La semaine passée, différents articles de presse ont fait état de dysfonctionnements au sein de l’Administration fédérale des douanes (AFD). transfair est d’avis qu’il est urgent de tirer ces accusations au clair et intervient au niveau politique. C’est pourquoi sa co-présidente Greta Gysin a déposé deux interpellations parlementaires en début de semaine.

Ces derniers jours, toute une série d’articles publiés par CH Media ont relevé des dysfonctionnements au sein de l’administration des douanes. Les accusations sont alarmantes et concordent avec des déclarations parvenues à transfair. Pour le syndicat, la situation n’est plus tenable. L’inquiétude et la peur par rapport à une dégradation des conditions de travail grandit, dans le contexte du projet de réorganisation DaziT et compte tenu de son impact sur l’organisation de l’administration des douanes –suppression prévue du Corps des gardes-frontière, uniformes et armes pour les collaborateurs civils de la douane, processus de recrutement aux niveaux régional et local. On parle même d’un climat de peur au sein de l’administration des douanes.
 
transfair veut des réponses
Au vu de ce qui précède, le syndicat a décidé d’agir. Sa co-présidente Greta Gysin a déposé au début de cette semaine deux interpellations dans le but d’obtenir de la part du Conseil fédéral des précisions sur ce qui se passe au sein de l’administration des douanes.
 
La co-présidente demande au Conseil fédéral de répondre aux accusations devenues publiques contre l’administration des douanes et sa direction. Concrètement, la conseillère nationale tessinoise veut savoir si le calendrier et le contenu de la réorganisation sont toujours respectés. En outre, le Conseil fédéral est prié de prendre position par rapport à différents aspects, comme les uniformes et les armes pour les collaborateurs civils de la douane ou la suppression du Corps des gardes-frontière. Par ailleurs, le Conseil fédéral doit se prononcer sur les accusations portées contre la direction de l’AFD. Et finalement, le Conseil fédéral est tenu de créer une instance externe permettant au personnel d’exprimer ses préoccupations et ses craintes.
 
Procédures de consultation déjà critiquées
La consultation des offices au sujet de la nouvelle législation douanière (LDD et LE-OFDF) avait déjà provoqué de vives critiques de la part de nombreux partis politiques, des cantons et du préposé fédéral à la protection des données. Au moment de la consultation relative au régime des retraites, transfair avait vivement réagi et rejeté les adaptations précipitées et irréfléchies.
Domaines
AFD